Le Canigó... Pas à Pas

 

'' Inferno...''

... la descente infernale...
Descente du Pic...

Retour à la civilisation...

  

               Descente très technique donc jusqu’à Vernet ; le   chemin, pierreux mais bien  tracé du départ, passe par le Pic Joffre (statue à Rivesaltes, célèbre aussi pour  son muscat tout comme celui que tu dégusteras pendant  le repas champêtre, mais tu n’y est pas encore...) et  rejoint le GR 10 à la Fontaine  de la Perdrix.

               Attention !! Sur cette portion du circuit, les pierres affleurantes (quoi donc ? ça n'existe pâs ''affleurantes'' ? Mais on dit ce qu'on veut mon p'tit père, regarde plutôt le chemin !) et le relâchement de la vigilance sont responsables de nombreuses gamelles, parfois désopilantes, souvent  très, très douloureuses…  

                                                         ...te voilà prévenu !!  

 

Arrivée aux Refuge des Cortalets

 

                 Aux Cortalets, c’est le pied ! Ravito complet, service médical,... mais il n’est pas pour toi puisque tu es dans les temps et que tu as le moral…  

           

                                                                  Alors, tu continues ??

 

 

... attention à ne pas se laisser aller...
Le Chemin des Sordes

Mais non, on te prend pas pour une mule….

 

                En avant donc à travers une belle forêt de pins et de sapins, par le splendide ’’Chemin des Sordes ’’ sentier muletier très peu utilisé qui descend, qui descend, qui descend…vers le Refuge de Balatg... que tu ne feras d’ailleurs qu’apercevoir puisque le 6ème ravitaillement t’attendra un peu plus bas.

 

Terre de glisse sur cette portion, tu ne manqueras pas de t’en apercevoir…

.

... petit tunnel avant la piste de la soif...

Tu vois vraiment le bout du tunnel ??

 

               Après Balatg, remarque un petit tunnel creusé dans la roche suivi d’une descente raide baptisée "l’escala de l’os" ( l’échelle de l’ours). Là, tu es dans la garrigue avec ses chênes verts et ses cistes (froisse une feuille et  renifle si tu as le temps,  tu nous en diras des nouvelles pendant le repas champêtre… ).

  

               Ne rate pas les flèches qui te guideront sur le  parcours, et t’éviteront de le rallonger  inutilement.

 

              Pas un arbre qui te donne un peu de fraîcheur sur cette portion de circuit, les jambes font un mal de chien, les ampoules aux pieds n’économisent pas l’énergie, c’est super !!! Tout au long de la descente, tu côtoieras des apics impressionnants et tu auras, de-ci, de-là, de très belles vues sur la région de Prades, avant d’arriver au ravitaillement des Citernes  (réservoir d’eau pour les pompiers).

 

... retour sur le goudron au Chemin Saint Jean
Chemin Saint Jean

Ça sent l’écurie… 

 

                  Ensuite, sentier direct pour Vernet. Descente sévère jusqu’à la rivière puis un méchant raidillon te fera serrer  les dents (et pas que les dents d’ailleurs) et enfin un chemin roulant te conduira jusqu’au Col de Juell (de ‘’Jou ‘’, encore un col du col, décidément ils sont fous ces Catalans). Attention, la descente qui suit est très casse-gueule, elle te mènera, au pied du Col, sur le dernier ravitaillement avant l'arrivée.

                 Suivra une descente redoutable sur le goudron qui finira de te détruire les cuisses (mais tu n’es plus à ça près)  jusqu'à une traversée de la Route de Fillols.

 

                   Au-delà, petite sente bucolique , accès direct pour le Paradis... .des Pyrénées.

 

Arrivée de Jessed Hernandez en 2009 /Seul à être descendu en-dessous des 3h00 sur le parcours inauguré en 2005.
Arrivée à Vernet

                 Et c’est  Vernet et les nombreux spectateurs qui te font une haie d’honneur jusqu’à l’arrivée.

                 Ça y est ! Tu as couru avec succès le Championnat du Canigó. 

                 Bravo !  Et  tu peux en être fier parce que cette   '' balade ‘’  est  une des courses les plus exigeantes du circuit européen.

 

                Et maintenant, en fonction de ton état, direction l’assistance médicale ou la douche, avant  de partager tous ensemble un repas champêtre que nous a préparé l'ami Barboteu dans le Parc ombragé du Casino.    

 

 

                                                               ... I ara, assenta-te, menja i calla !...

 

                                          ... fins a l'any que ve !!