Porteurs de glace pyrénéens
Porteurs de glace pyrénéens

 

 

 

" ... j'avoue que l'an passé, je ne vins chercher ici 

rien de plus qu'un petit rayon de soleil...

mais je trouvais le Canigó, montagne enchanteresse 

entre toutes, et je me soumis à son pouvoir."

 

                                                                                                              Rudyard Kipling - 1911 -

 

 

                          En ces temps reculés où Rudyard Kipling, ce merveilleux conteur d'histoires extraordinaires, goûtait la douceur du climat vernétois, des hommes courageux, peut-être téméraires, décidèrent de se défier sur les pentes redoutées de la montagne sacrée :

 

 nous étions en 1905, le Championnat du Canigó était né. 

 

                         Il s'agissait d'atteindre le sommet et de redescendre au point de départ le plus vite possible, affrontant au passage des pourcentages énormes sur la montée puis une descente infernale, souvent vertigineuse ; à cette époque, il était rare, voire exceptionnel, que de telles courses en pleine nature soient organisées.

 

                         Ils furent 18 à tenter l'aventure lestés d'un sac de 8 kg, charge symbolique qui rendait hommage aux porteurs de glace, ces hommes, et quelquefois ces femmes admirables, qui descendaient sur leur dos depuis le glacier du Canigó des blocs de glace de plus de 80 kg destinés à rafraîchir la riche clientèle thermale vernétoise.  

 

                        Un siècle plus tard, ils sont 850 à s'affronter amicalement le premier dimanche d'août pour faire revivre cette édition mythique. 850 amoureux d'espaces naturels grandioses à perpétuer tous les ans cette tradition qui fait du Championnat du Canigó une des plus anciennes courses de France,  course mère, authentique, fidèle à l'esprit qui présidait à la première édition.

 

                        Ils étaient 850 en 2017, et parmi eux, une poignée qui portait encore un sac de 8 kg, irréductibles gardiennes et gardiens d'une tradition entrée de plain-pied dans la légende : 850 qui n’ont pu franchir le sommet à cause de contions météos très difficiles, les orages violents et la grêle les ayant détournés vers le circuit de Mattes rouges, splendide parcours qui va désormais faire partie des distances officielles du Championnat du Canigó.

 

                        Ils seront  850 le 5 août 2018 à défier respectueusement la montagne sacrée 

                             ...850 à se soumettre à son pouvoir… 

                                                       ...et vous serez peut-être parmi eux … 

                                                                                  ...ou bien vous y viendrez un jour… 

                                                                                                                                    .. forcément...