Rejoignez-nous sur Facebook...

 

               2019 se profile déjà, qui nous permettra de fêter la Quarantième édition de cette course authentique, toujours fidèle au tracé et à l’esprit de 1905… mais peut-il en être autrement lorsqu’on accepte, organisateur comme participant, de faire revivre le premier  dimanche d’août cette course mère, une des plus anciennes de France, un Trail d’avant les trails.

 

               Quarantième édition… Raisonnablement on devrait se lasser et pourtant, une fois dépassée la fatigue, ou l’euphorie, de l’édition précédente, l’excitation revient nous titiller délicieusement et, poc a poc, l’envie de revenir faire la fête à cette montagne mythique s’impose à nouveau.

               Alors, puisque vous avez apparemment décidé d’être déraisonnables, nous vous donnons rendez-vous début janvier pour l’ouverture des inscriptions, le Bulletin ne sera disponible sur le site que fin décembre.

 

               Peu de changements, si ce n’est le Départ qui sera légèrement décalé derrière l’arche, sur la Place de la République, là où se trouve l’Arrivée, ainsi que la limite horaire de la course des Mattes rouges qui passera de 3h45 à 4h00 (ce tracé s'avère plus dur que ce que nous avions envisagé) ; sur les ravitaillements, nous anticiperons, dès cette année, la fin des gobelets plastiques prévue pour 2020.     

                Les dotations et l’accueil seront aussi chaleureux que possible, le prix de l’inscription, comme le circuit ou le départ commun pour les 2 distances, restera inchangé.

 

Fins aviat.

 

 

 

2018... sous le signe de la chaleur...

                                                   ... et de la fraîcheur !!

 

                Formidable édition 2018, sous une chaleur étouffante qui a eu un impact certain sur les temps mais qui n'enlève rien, bien au contaire, à la performance réalisée par les participant(e)s.

 

                De la chaleur donc, sur la course Classique,  mais une belle fraîcheur aussi avec l'apparition de 2 jeunes phénomènes qui vont rafler la mise sur les trails ces prochaines années : si Gédéon Pochat-Cotilloux (Team Salomon), international de ski-alpinisme, connaît bien la montagne, il partait cependant dans l'inconnu côté descente, d'après ce qui'l nous a fait voir il n'a pas de souci à se faire de ce côté-là ! Il avait pourtant fort à faire avec les 2 hommes, très aguerris à ce genre d'exercice, qui complètent le podium, Thierry Mignot et Antoinre Ley ;  Michel Rabat (2 fois vainqueur sur le Canigó) et Jérôme Géa, en gros progrès, complètent le Top 5.

              Côté Féminines, on est un peu tombé de la lune : Mélanie Kotarba Pézin, qui n'avait aucune expérience sur ce genre de circuit, a montré une aisance naturelle stupéfiante aussi bien en montée qu'en descente, elle avait pourtant en face Laia Andreu, 6 fois vainqueur ici, peut-être la meilleure mondiale sur ce genre de circuit : Laurence Santanac, redoutable adversaire complète le podium, suivie de l'époustouflante Françoise Gineste (record M2 au passage) et d'Agnès Rabat, bon sang ne saurait mentir.

              A noter la grosse performance de Marie-Thérèse Connan qui pulvérise le record M3 de plus d'une demi-heure... malgré la chaleur !

 

              Avec cette chaleur, les Chargé(e)s de 8kg, une trentaine de gardien(ne)s de la tradition de 1905, ont montré un courage admirable : la victoire revient à Vincent Valette, qui a le record dans les jambes, en conditions normales, de cette spécialité très exigeante ; il est suivi de Aurélian Erdeli et de Jonathan Olieu.

              4 Filles étaient engagées sur cette option de dingue, toutes ont terminées dans les temps, en 5h37 pour Cécile Michiélan, excusez du peu (plus de 400 Hommes sont arrivés après elle, habillés poutant plus léger), elle est suivie d'Alice Guichet et de Vanessa Morales sur le podium, Marjorie Roelstrate complétant ce quatuor : chapeau bas mesdames !

 

             Sur la nouvelle course des Mattes rouges, semi d'enfer inauguré l'an passé sous des trombes d'eau, Bertrand Colange s'est imposé sans discussion devant Benjamin Pelaprat et Olivier Penacchio ; Côté Filles, Sandrine Lecourt s'est imposée en 2h33 suivie de Sylvie Puel et Sophie Glatigny qui terminent dans la même minute. Très belle vraie première édition de la petite soeur, redoutable, du Canigó, qui comptait près de 180 inscrits.

 

            Le Canigó 2018 a donc connu un vent de jeunesse cette année, ainsi va la vie du trail ; et face à cette jeunesse triomphante, comment ne pas conclure en redisant toute notre admiration à André Perreau, formidable vainqueur de la catégorie Master 5, qui a bouclé le circuit à 81 ans en 6h03, pulvérisant le record de Pierre Sablé (qui n'avait pu l'accompagner à cause de petits problèmes de santé), de plus d'une heure vingt minutes : il laisse plus de 300 ''gamins'' derrière lui avec un temps à peine croyable qui n'a d'égal que sa modestie. Resprect. Sincère.

 

             Bravo à toutes et à tous, cette édition aura été disputée dans une chaleur éprouvante...

                                                                                                       ...;  vivement 2019 pour la quarantième édition de cette course patrimoine.

 

                                                                                                                                                  ...   de la part des 200 membres de l'organisation...

  

 

Photos de la course 2018  à découvrir sur :  Photogone



Championnat du Canigó 2017... que d'eau !!

(un compte rendu de cette édition exceptionnelle à découvrir là !)     


                            Le 1er juillet 2018, et pour la quatrième année consécutive, le jury du   

Comité National Olympique et Sportif Français nous a attribué le label ''Développement durable, le Sport s'engage'' attestant de la qualité des actions entreprises par l'association en matière de Développement durable, un honneur que nous partageons avec toutes celles et ceux, partenaires et participant(e)s, qui nous soutiennent dans notre démarche.